B*tch

DPD, mon amour (non, vraiment pas)

Il y a quelques jours, je vous parlais de mes déboires avec bpost.

Alors que je les pensais tout en haut de la liste de l’incompétence en termes de livraison, ils viennent de se faire coiffer au poteau par DPD.

Deux colis – deux catastrophes – 129 cheveux blancs.

Pour le premier colis, j’ai d’abord joué de malchance. Deux livraisons ratées parce qu’il n’y avait personne à la maison. Prévoyante, je demande, via leur site internet, que la troisième livraison se fasse sur mon lieu de travail. Le réceptionniste est là constamment, pas de risque de ne pas recevoir ma commande. Je choisis donc la nouvelle adresse de livraison et la date dans leur menu déroulant : lundi. Et j’attends, j’attends, j’attends. Vers 15H, à bout de patience, je les appelle “Coucou c’est moi. Il est où mon cadeau de Noël ?”. Quelle surprise d’entendre qu’en fait mon colis sera livré le lendemain dans un parcel shop. Ma demande de lieu et de date ? Aux oubliettes, apparemment. Encore pleine de bonne volonté, j’accepte ce changement. Et alors que je pense que tout est en ordre et que je vais récupérer mon colis, un appel au “parcel shop” m’apprend que celui-ci est … fermé jusque 2017. Youpie !

Hier, l’Homme me prévient qu’il y a à nouveau un avis de passage de DPD. Pour éviter de me retrouver avec un deuxième colis livré dans un parcel shop fermé, je demande directement que le colis me soit livré, aujourd’hui, au bureau. 14H20, toujours aucune nouvelle, je me décide de les appeler (je vais finir par avoir une ligne directe avec eux). S’en suit une conversation hallucinante :
– On a oublié de donner votre colis au chauffeur.
– Je….
– On peut vous le livrer demain.
– J’aimerais avoir mon colis aujourd’hui, comme confirmé hier.
– Vous pouvez venir le chercher à notre dépôt de Courcelles. Je pense (!!) que nous sommes ouverts jusque 18H.
– Pouvez-vous vérifier l’heure de fermeture ?
– Ha. C’est 17H.
– Parfait, donnez-moi l’adresse, on va passer pour le colis.
– Un instant, je me renseigne. (67 cheveux blancs plus tard : ) Ha non, on me dit que le colis n’est pas prêt, vous ne pourrez pas venir le chercher aujourd’hui. On va l’envoyer demain.

Je…

Finalement, bpost, je t’aime bien, tu sais. Reviens !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *