Bons plans, Sponso

Et si on arrêtait de compter les moutons ?

Quoi de mieux qu’un lendemain d’insomnie pour vous raconter mon test presque concluant du Dodow, un métronome lumineux comme support à l’endormissement ?

www.mydodow.com

Le cas Bambitch
Je dors peu, j’ai toujours très peu dormi. Pour moi, une ‘bonne’ nuit de sommeil comporte environ 4H30. Une nuit ‘normale’ en contient plutôt 3. Ca peut sembler peu mais je pense qu’à force, je suis habituée. En écrivant cet article, je remarque que sur le site de Dodow, on peut y découvrir les différents types d’insomniaque :

  • celui qui se réveille en pleine nuit (c’est moi)
  • le stress (c’est moi aussi)
  • pensées plein la tête (championne toutes catégories en la matière)
  • les soucis
  • les insomnies chroniques (forcément)
  • les femmes enceintes (je passe mon tour)
  • l’environnement bruyant (les ronflements, ça compte ?).

Bref, je suis LA cible. Je suis du genre à aller dormir de plus en plus tard dans l’espoir d’être suffisamment fatiguée pour m’endormir sans souci : perdu ! Au-delà de mettre des plombes à trouver le sommeil à force de réfléchir et de me casser la tête, je me réveille très souvent en pleine nuit avec l’incapacité de me rendormir (sauf 1H avant que le réveil ne sonne, là ça marche en général plutôt bien mais ce n’est pas vraiment bénéfique).

Le principe
Comment s’endormir avec Dodow ? C’est très simple….
Le Dodow est un boîtier rond qui tient dans la main muni de 3 LEDs qui projettent un rayon de lumière bleue avec plus ou moins d’intensité, comme des vagues. L’utilisation est assez simple, on se couche, on allume le Dodow en tapotant dessus et on cale sa respiration sur les faisceaux lumineux : on inspire quand la lumière se diffuse, on expire quand elle se rétracte. En se concentrant sur sa respiration, le but est de se vider la tête des pensées, du stress et autres facteurs propices aux insomnies. Il s’agit ici d’un véritable métronome qui va rythmer vos respirations vous faisant passer d’un rythme de respiration normal à un rythme plus lent et donc, d’endormissement.

 

Premier test
Pour ne gêner personne avec la lumière bleue, j’ai fait le test en allant me coucher tôt. Aucun bruit, aucune lumière, aucune gêne, les conditions sont idéales. Si ce n’est que je n’ai pas sommeil mais ça fait plusieurs nuits que je ne dors que 2H30, je commence à être très irritable. Après avoir lu le manuel, je suis les instructions à la lettre : je m’installe confortablement sur le dos bien au chaud sous ma couette (premier bémol, je ne dors bien que sur le ventre…) et j’active le Dodow pour un cycle de 8 minutes (pour info : choix entre des cycles de 8 et 20 minutes). Il me faudra bien 3 minutes pour arriver à caler ma respiration sur les rayons lumineux. Je ne dirais pas que je ne pense à rien d’autre mais j’arrive à me concentrer sur la lumière et à m’y tenir. Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu la lumière s’éteindre donc je suppose m’être endormie avant les 8 minutes de cycle. Et surtout, j’ai dormi une nuit complète sans me réveiller. Un genre de miracle.

Un genre de miracle.

Les jours d’après
Pour être tout à fait honnête, je ne l’utilise pas tous les jours. Je l’utilise même rarement comme aide à l’endormissement. Principalement par oubli. Par contre, si je me réveille en pleine nuit et que je peine à me rendormir, je n’hésite pas à partir pour un cycle de 20 minutes. Là c’est assez aléatoire : soit je m’endors avant la fin, soit ça me relaxe suffisamment pour m’éviter de m’énerver face à l’insomnie.
Et quand l’insomnie est trop forte, même un cycle de 12H ne suffirait pas à m’endormir. Un cas désespéré, donc ? Dans mon cas de grande stressée, le Dodow a surtout un effet de relaxation et m’aide à chasser mes idées noires. Ce qui en soi, est déjà pas mal !

Autres utilisations ?
Je pense qu’à part m’assommer, il n’y a pas 150 solutions pour contrer mes insomnies 😉 Du coup, j’envisage, sur le moyen à long terme, de l’utiliser principalement pour me relaxer.
Et puis, je pense le laisser sur mon bureau pour endormir mes collègues en réunion. Ca, ce serait parfait ! Gniark gniark gniark.

Informations pratiques
Le Dodow coûte 49 euro et est livré avec des piles. On peut l’acheter en ligne sur le site de la marque ou dans les enseignes Nature & Découvertes.
www.mydodow.com

Allez, moi je vais au Dodow !

Bons plans

Liste de petits bonheurs simples

  • L’odeur de l’herbe fraîchement coupée (bien que tondre ne soit pas vraiment un bonheur)
  • L’odeur de la pluie quand il a fait sec et chaud pendant plusieurs jours
  • S’enrouler dans un plaid avec un bon film et du chocolat chaud
  • Retirer ses chaussures à talons après une longue journée

Reaction GIF - Find & Share on GIPHY

Trêve de plaisanterie, même si ces petites choses sont très plaisantes, elles n’intéressent personne.

Et comme c’est l’heure du goûter, passons aux choses sérieuses ! Mon bonheur du moment, ce sont les gâteaux de chez Cokoa.

C’est koa Cokoa ? (je suis déjà dehors)

3 gâteaux et 2 bûches de Noël plus tard, même si mes kilos hivernaux s’en plaignent, Cokoa est véritablement mon adresse coup de coeur depuis fin 2016.

L’adorable Anaïs, architecte paysagiste de formation, a décidé de se lancer dans la pâtisserie et de ravir mes nos papilles avec des créations aussi belles que bonnes. Des créations florales que l’on dévore des yeux avant de se délecter des saveurs originales et inattendues.

Pour devenir gros mais en prendre plein les yeux, une seule adresse : COKOA.

Quel estomac peut résister à ceci ? (pas le mien, en tout cas)

Crédit photo : Anaïs Gaudemer – Cokoa

Encore plus de photos, d’informations et de contacts sur le site d’Anaïs : www.cokoa.be

Bon appétit !